Publié dans Une femme et des livres écrit

Sentiments mêlés

machine à écrirePas facile de rendre public des textes que l’on écrit dans le secret de son bureau, caché derrière son écran d’ordinateur. Juste pour se faire plaisir. Impression bizarre de se mettre à nu. Obligation de rester modeste et d’accepter la critique. Je l’ai fait pour « Thérèse » il y a quelques semaines. Je le fais aujourd’hui pour « Anquetil et Poulidor », que j’ai écrit spécialement pour le concours de nouvelles du site « aufeminin.com ».

http://www.aufeminin.com/ecrire-aufeminin/anquetil-et-poulidor-s1485067.html

Publicités