Publié dans Une femme et des livres a lu et a aimé

Jamais sans elles

Ce sont des soeurs, des filles, des épouses, des maîtresses, des nièces, des collaboratrices… Elles ont toutes gravité dans l’entourage de « grands » hommes et toutes ont influencé leur vie personnelle, leur prise de position, leur carrière d’une façon ou d’une autre. On oserait même dire que, sans elles, le destin de ces hommes n’auraient peut-être pas été aussi glorieux. « Cherchez la femme », dit l’adage populaire… Toutes ces femmes, Patrice Duhamel , journaliste, et Jacques Santamaria, réalisateur et scénariste, en brossent de jolis portraits dans leur dernier ouvrage, Jamais sans elles, sorti chez Plon. 

Chaque portrait forme un chapitre très plaisant à lire, pour qui aime l’histoire et la politique. C’est mon cas. Les portraits consacrés à François Mitterrand, François Hollande, Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy ne sont pas les plus intéressants, tant leur histoire, et les femmes qui les ont accompagnés, est connue. En revanche, j’ai beaucoup aimé me replonger dans l’histoire tumultueuse de Talleyrand, amoureux à un âge vénérable de sa nièce par alliance, Dorothée, dont il aura d’ailleurs un enfant, et dont l’influence sur ses décisions politiques, et donc sur l’histoire de notre pays, est indéniable. J’ai aimé aussi la relation épistolaire très touchante qui se noue entre Emile Combes, président du conseil en 1902, laïcard convaincu, et la princesse Jeanne Bibesco, prieure du couvent des carmélites d’Alger. Lequel avoue alors n’être « plus maître de lui comme avant » et risquant sa place à tout moment si cette correspondance venait à être connue.  Mon coeur de midinette a aussi été touché par la relation fusionnelle entre Vincent Auriol et son épouse Michelle, entre Georges Pompidou et son épouse Claude ou encore entre René Coty et son épouse, l’inénarrable Germaine, qui déclara à la journaliste venue l’interviewer, alors que son mari venait d’être élu président de la République : « Et dire que j’ai rentré mon charbon pour l’hiver ».

Au delà de ses anecdotes, parfois très drôles, cet ouvrage vaut le coup d’être lu pour la plongée dans l’histoire de France qu’il propose. Rigoureux, instructif et divertissant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s