Publié dans Une femme et des livres a lu et a aimé

Les illusions parallèles

les-illusionsSandra Mézière, blogueuse et chroniqueuse cinéma, nous offre avec Les illusions parallèles (Editions du 38)un premier recueil de nouvelles plein de promesses. Les 16 nouvelles qui le composent ont deux points communs : Elles se passent toutes pendant un festival de cinéma et mettent en scène une rencontre : amoureuse, amicale, décevante, perturbante, enthousiasmante, déstabilisante, inattendue…  Une rencontre qui va changer le cours de la vie des héros et des héroïnes de chacune de ces nouvelles pour le meilleur mais aussi pour le pire.

J’ai beaucoup aimé toutes ces rencontres. D’abord parce que Sandra Mézière y met énormément d’émotion. Sa plume, toute en sensibilité et en nuances, y est pour beaucoup. Ensuite parce que ses personnages ne sont jamais caricaturaux ou manichéens. Ce sont des hommes et des femmes dont on a l’impression qu’ils existent. Une impression confirmée par la qualité des dialogues. Enfin, parce que Sandra Mézière maîtrise subtilement l’art de la chute et qu’elle sait parfaitement comment surprendre son lecteur.

J’ai beaucoup apprécié également le cadre dans lequel évoluent les personnages : Le festival de Cannes, le festival du film américain de Deauville, le festival international du film policier de La Baule, le festival du film romantique de Cabourg… Sandra Mézière connaît sur le bout des doigts les rouages de ces évènements, où le culturel se mêle au glamour, pour les pratiquer depuis plus de 15 ans. Sous sa plume maîtrisée, le lecteur a l’impression d’être une petite souris qui se glisse dans l’envers du décor et assiste à des scènes où la rancune, la jalousie, la méchanceté remplacent parfois les sourires et les paillettes de façade. Tout cela sent diablement le vécu… Avec l’auteur, on pénètre à l’intérieur du Palais des festivals à Cannes, on l’accompagne dans les plus grands palaces, on assiste aux délibérations du jury, aux projections « presse », on rencontre des acteurs et des actrices… Bref, on pénètre dans un monde qui m’était, personnellement, complètement inconnu.

Ce recueil de nouvelles est une bien belle surprise qui me donne envie de découvrir L’amor dans l’âme, le premier roman que Sandra Mézière vient de sortir. Comme si Les illusions parallèle donnait juste un avant-goût du talent de cette auteure.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s