Publié dans Une femme et des livres a lu et a aimé

Une avalanche de conséquences

elizabeth-georgeLa romancière américaine Elizabeth George vient de sortir Une avalanche de conséquences, son 19ème polar (aux Presses de la Cité) mettant en scène les deux fins limiers trentenaires de Scotland Yard, l’inspecteur Thomas Linley, pur produit de l’aristocratie britannique, beau, élégant, racé, et le sergent Barbara Havers, sa subordonnée, issue des couches populaires de Londres, mal fagotée, au physique quelconque, peu habituée des bonnes manières, tête brûlée, mais redoutable enquêtrice. Ce « couple » improbable fait équipe depuis le tout premier roman publié par Elizabeth George, Enquête dans le brouillard. L’idée de génie de la romancière, qui a sans doute rendu accro à cette saga nombre de ses lecteurs, a été de donner une vie privée à ses deux policiers. Certes, Thomas Linley et Barbara Havers ont d’abord un rôle d’enquêteurs mais ils ont aussi une vie que l’on voir évoluer de roman en roman. Certains personnages secondaires resurgissent parfois quelques romans après qu’on les ait rencontrés pour la première fois, il arrive aussi que les deux héros soient personnellement liés à l’enquête en cours. Comment, du coup, ne pas s’attacher à eux, comment ne pas avoir envie de suivre l’évolution de leur vie personnelle et amoureuse ? Acheter le dernier Elizabeth George, c’est l’assurance d’un double plaisir : Se régaler d’une intrigue toujours bien ficelée et savoir enfin ce que deviennent nos héros policiers.

Une avalanche de conséquences ne déroge pas à la règle. On retrouve Barbara Havers en petite forme : Elle a du mal à accepter le départ précipité de ses voisins pakistanais (un père et sa fille) pour lesquels elle avait une grande affection. Après une dernière enquête où elle a enfreint à peu près toutes les règles en vigueur dans la police britannique, l’éternelle célibataire vit désormais sous la menace d’une mutation au fin fond d’une petite ville du Nord de l’Angleterre à la moindre incartade. Quant à Thomas Linley, il essaie d’oublier sa femme assassinée 18 mois plus tôt dans les bras de la douce et sympathique Daidre, vétérinaire au zoo de Londres. C’est dans cette ambiance qu’une célèbre féministe anglaise, que Barbara Havers avait rencontrée quelques semaines plus tôt, est retrouvée morte empoisonnée. Désireuse de se racheter, la jeune policière demande à être chargée de l’enquête. Flanquée du sergent Nkata chargée de la surveiller et sous la responsabilité de Linley, Barbara Havers fouille la vie de Clare Abbott. Très vite, elle et ses collègues sont intrigués par son assistante, Caroline Goldacre, dont ils ne comprennent pas l’ascendant incroyable qu’elle est parvenue à prendre sur la féministe. Mère possessive, intrusive, caractérielle, menteuse patentée, peu sympathique, Caroline Goldacre pleure son fils Will qui s’est suicidé quelque trois ans auparavant en se jetant d’une falaise dans le Dorset. Peu de temps après, elle a été engagée comme assistante par Clare Abbott. A tort ou à raison, Barbara Havers en est persuadée : ses deux morts sont liées.

Comme d’habitude, Elizabeth George dissèque ses personnages, les rend plus humains que des vrais. Comme d’habitude, les descriptions des lieux sont particulièrement fouillées et donnent l’impression de s’y trouver. Comme d’habitude, tous les personnes cachent une part d’ombre et les secrets de famille ne sont pas en reste. Comme d’habitude, Elizabeth George balade son lecteur et lui réserve des rebondissements jusqu’à la fin. Mais cette fois-ci, toutefois, pas sûr que ce soit l’inspecteur Linley et le sergent Barbara Havers qui aient le dernier mot… Bref, du bon, du très bon Elizabeth George. Un 19ème épisode que l’on a beaucoup, beaucoup, de mal à lâcher. Comme les précédents.

Petite remarque à l’usage de lecteurs qui souhaiteraient se laisser tenter par ce polar, sans avoir lu les 18 qui ont précédé : Vous pouvez y aller sans problème et n’aurez aucun souci de compréhension. Seul risque : Avoir envie de lire les 18 autres !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s