Publié dans Une femme et des livres a lu et a aimé

Calvaire à Plougastel

serge le gall

A Plougastel, en Bretagne, Geneviève a été retrouvée morte, au pied des falaises, la jupe bizarrement couverte d’une purée de fraises. L’adolescente parcourait en vélo la campagne finistérienne et avait croisé la route de René, le simplet du village. Il n’avait pas fallu longtemps à la maréchaussée locale pour lui coller le meurtre sur le dos, et innocenter un moniteur de camp de vacances, lui aussi présent dans les parages et coureur de jeunes jupons à ses heures. Le témoignage de deux de ses amis était vraiment tombé à pic…

Plusieurs décennies plus tard, Plougastel n’en a pas fini avec les meurtres : En l’espace de quelques jours, les protagonistes de l’affaire Geneviève meurent à tour de rôle dans des circonstances atroces, un pic à barbecue fiché dans la gorge. Vengeance ? Règlement de comptes ? Qui a intérêt à remettre sur le tapis cette histoire ancienne, sous l’œil intéressé et intrigué d’un mystérieux enquêteur d’assurances, par hasard dans le coin pour affaires ?

Calvaire à Plougastel, de Serge Le Gall, paru aux éditions du 38, est un très agréable divertissement qui se lit facilement d’une traite. J’ai aimé l’ambiance, la description très soignée des paysages et des lieux. On est vraiment transporté en Bretagne. Mention spéciale pour les dialogues que j’ai trouvé très justes. L’intrigue est prenante et ne laisse aucun temps mort. L’auteur sait ménager le suspens et utiliser une forme de narration originale qui permet de brouiller les pistes jusqu’au bout. Pour être tout-à-fait franche, j’avais une petite idée sur l’assassin aux deux-tiers du roman mais l’auteur est assez talentueux pour m’avoir fait douter à chaque page et me donner envie d’arriver au bout encore plus vite.

Si l’auteur me fait le plaisir de lire ces quelques lignes, j’aurais néanmoins une question à lui poser (qui ne dévoile rien du dénouement, soyez rassurés !) : Qui a fait tomber la voiture du narrateur du haut de la falaise ? C’est le seul point à n’être pas éclairci et j’avoue que ça me laisse, un peu, sur ma faim. Je déteste rester sur une interrogation après avoir refermé un polar !

Vous pouvez télécharger Calvaire à Plougastel sur le site des Editions du 38 : http://www.editionsdu38.com

 

Publicités

2 commentaires sur « Calvaire à Plougastel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s