Publié dans Une femme et des livres a lu et a aimé

Rappelle-toi

François reynaert« Rappelle-toi » (éditions du Nil) est un petit roman qui se dévore très vite, un large sourire aux lèvres. Son auteur, le chroniqueur et écrivain, François Reynaert, est Malouin*, comme moi. C’est bien là mon seul point commun avec lui ! Je lui ai fait remarquer lorsque je l’ai rencontré à un salon du livre, ce qui lui a permis de trouver immédiatement l’inspiration pour sa dédicace : « Avec les amitiés d’un fils de Malo ». Sobre et efficace.

« Rappelle-toi » narre les aventures de Basile Polson, un jeune journaliste homo, bobo, parisien et gaffeur. J’avais fait sa connaissance en lisant, du même auteur, « Nos amis les journalistes ». J’avais passé un très bon moment en suivant les aventures rocambolesques du héros dans une république fictive de l’ancienne URSS, quelque part coincée entre le Kurdistan et le Turkménistan… Bref, retrouver Basile Polson et la poisse qui le caractérise n’était pas pour me déplaire. C’est donc avec un a-priori positif que j’ai commencé ma lecture. Pas de voyage dans une lointaine contrée pour Basile cette fois mais un retour sur les terres bretonnes de ses vacances d’adolescent à la faveur d’un mail le conviant à un week-end de retrouvailles avec ses amis du camping de l’époque. Pas vraiment emballé le Basile, d’autant que le nom de l’expéditeur ne lui dit rien. Mais Patrick Legoff est insistant. Renouer avec « un journaliste qu’on voit à la télé », quelle classe ! Embarrassé, empêtré dans des excuses branlantes, Basile finit par se laisser entraîner, avec une amie au moins aussi parisienne et bobo que lui, ravie de vivre une expérience unique : un week-end au camping ! Basile va vite comprendre qu’il n’a nul besoin d’aller se perdre en Asie centrale pour vivre des aventures loufoques et se confronter aux démons amoureux du passé…   D’autant que plus il y pense, plus il est sûr qu’il n’a jamais rencontré de Patrick Legoff, au camping de Juniac (Loire-Atlantique), 20 ans auparavant. Mais alors, dans quoi s’est-il embarqué ?

Immédiatement, j’ai reconnu la patte de François Reynaert, la tendresse avec laquelle il donne vie à son héros. A tel point que je me suis demandé dans quelle mesure ils ne font pas un, l’un et l’autre… (Je m’étais déjà posé la même question dans le précédent roman…). Un humour qui fait mouche, une observation aiguë des travers de ses congénères et une narration fluide et agréable. Cet opus des aventures de Basile Polson m’a d’autant plu qu’il laisse la part belle à la nostalgie et aux souvenirs d’enfance à la même époque que la mienne dans les années 70-80, sans sombrer dans une mélancolie pesante. Un petit roman qui se prête bien à la lecture estivale. A glisser dans vos bagages…

*Natif de Malo-les-Bains, station balnéaire de Dunkerque

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s